fin des cookies tiersComment se préparer à la fin des cookies tiers  ?

Après Safari et Mozilla Firefox, Google Chrome a annoncé en début d’année la disparition progressive des cookies tiers en 2022. Ce revirement est dû à la nécessité de protéger la confidentialité et la vie privée de ces utilisateurs tout en respectant les intérêts économiques des publicitaires. À présent, il est nécessaire de préparer ces changements en mettant en place une stratégie de collecte des données efficace.

Les cookies tiers, késako ?

Si vous visitez un site web pour la première fois, le serveur web génère normalement un cookie interne qui stocke tous les paramètres et entrées nécessaires de l’utilisateur afin d’en améliorer l’expérience utilisateur. Les cookies tiers sont, au contraire, hébergés par le serveur d’un opérateur de site web, soit un tiers. Généralement appelés « cookies de suivi » et « cookies de ciblage », ils permettent de suivre le parcours utilisateur et ainsi stocker des informations telles que l’âge, l’origine, le genre, etc…  Le but est de mesurer l’audience d’un site ou d’une publicité personnalisée pour créer par la suite un profil utilisateur.

En tant qu’organisateur d’événement, ces changements vont se ressentir lors de la création de publicités ciblées pour votre événement. En effet, la réalisation de campagne de ciblage publicitaire en deviendra plus difficile et sera donc plus coûteuse.

Une solution déjà existante : les données first-party

Les données first-party sont des données directement  transmisses par vos audiences, clients ou bien prospects. Ce sont des données dites “déclarées” comme le nom, le prénom, l’adresse email, le pays d’origine, etc.. C’est pourquoi aujourd’hui, la manière la plus simple de collecter des données first-party est le formulaire. Un simple formulaire avec un opt-in, c’est-à-dire, avec une demande d’autorisation au préalable vous permettra de les collecter et traiter.

 En effet, une fois les données collectées vous pouvez cibler vos participants en vendant directement depuis notre billetterie en ligne.  De plus, la mise en place de formulaires pour vos inscriptions est possible.  Lors de l’achat d’un billet, vos participants devront répondre aux questions de votre choix (âge, lieu, etc…). Le but est d’orienter votre communication en mettant en avant un contenu plus adapté. Et ainsi établir une base de données solideCes formulaires auront donc un impact sur votre communication sur vos réseaux sociaux, mais également dans vos campagnes e-mailing qui deviendront davantage personnalisées

En parallèle, vous pouvez créer un  questionnaire grâce à Google Forms par exemple. Par la suite,  il vous suffit de l’envoyer par email sous forme de newsletters en y intégrant un bouton qui renvoie  à votre enquête.  La newsletters est un bon moyen pour que vos participants vous communiquent leur adresse email volontairement.

Le CRM, l’outil pour conserver vos données

De plus,  grâce au CRM présent dans le backoffice, les données de vos participants sont collectées et conservées. Par la suite, vous avez la possibilité d’importer ou d’exporter votre liste de participants. Cette liste sera votre propre base de données que vous compléterez au fur et à mesure. Toutefois, il est préférable de regrouper les profils-types afin de personnaliser sa communication.

Cependant, la collecte de données est soumise à un règlement général sur la protection des données (RGPD). Les données récupérées ne devront en aucun cas être partagées, ils doivent uniquement servir vos intérêts.

In fine,  il existe d’autres solutions plus ludiques pour la collecte de données. Les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram vous offrent la possibilité d’organiser des jeux concours. Pour valider la participation d’un utilisateur vous pouvez demander de commenter leur adresse mail par exemple.

rgpd

Prêt(e) à collecter vos données avec Wilout ?

logo wilout