Vous venez de créer en seulement 5 minutes votre billetterie en ligne pour votre évènement sur Wilout. Maintenant, vous souhaitez lancer vos campagnes d’e-mailing ? Wilout a conçu ce guide anti-spam pour maximiser vos chances que vos campagnes e-mail arrivent à bon port ! 

Qu’est-ce qu’un spam ?

C’est un courrier électronique non sollicitéayant été envoyé à des fins commerciales, publicitaires mais aussi, dans certains cas, à des buts frauduleux. Un logiciel anti-spam analyse et place automatiquement ce courrieL dans la catégorie “spam” de la boîte de réception du destinataire. Sans action de la part de ce dernier, il ne pourra pas être informé de la réception cet e-mail : il y a donc de grandes chances que l’information soit définitivement perdue. 

La problématique d’un “spammeur”

Lors du lancement de votre évènement, il y a de fortes chances pour que vous envoyez fréquemment des campagnes e-mailing à vos participants pour leur rappeler la date de l’évènement ou leur donner des informations complémentaires sur les artistes présents ainsi que les activités proposées. Cependant, si vos e-mails tombent dans les spam, qui sera en mesure de les lire ? En effet, selon un rapport de Return Path,  20 % des e-mails commerciaux ou promotionnels sont considérés comme du spam.

Vous comprenez donc aisément les enjeux liés au fait de ne pas être considéré comme un “spammeur”. 

Les conseils de Wilout pour traverser sans encombre les filtres anti-spam :

Votre identité

Elle doit être claire dès le départ dans le corps de votre e-mail et dans votre adresse e-mail, par exemple support@wilout.com. Nous comprenons ici que l’e-mail provient de la société Wilout. Cet e-mail correspond probablement au service client grâce à la dénomination “support”.

De plus, cette adresse e-mail doit être valide et identique pour chaque campagne. Cela assure une traçabilité suffisante pour démontrer votre légitimité en tant qu’expéditeur et capitaliser de la confiance. 

L’Objet de votre E-mail

Faites aussi attention à l’objet de votre e-mail. Il est tout aussi important que le corps de votre e-mail car c’est lui qui va attirer l’attention… ou non !

Quelques codes à appliquer : l’objet ne doit pas inclure de “!”, de majuscules ou de mots déclencheurs de spams comme “Exceptionnel : places gratuites” ou encore “vous avez gagné des places de concert”.

Faites également attention aux fautes d’orthographe dans vos campagnes e-mailing ! Cela vous différencie des campagnes frauduleuses et boost votre crédibilité. 

Le Corps de votre E-mail

Dès le premier e-mail, informez votre client de la fréquence d’envoi de vos campagnes afin d’éviter qu’il ne considère l’e-mail comme du spam ou se désabonne. Une trop grande fréquence risque d’augmenter votre taux de désabonnement. De plus, le logiciel va associer une trop forte cadence d’envoi à du spam.

L’aspect esthétique et sobre a aussi son importance car cela vous permet d’inspirer confiance.
Vous devez équilibrer votre ratio image/texte: insérer autant de texte que d’images. Si vous mettez trop d’images, le logiciel anti-spam bloquera votre e-mail. 

En parlant de confiance, ne joignez pas de pièce jointe car les utilisateurs peuvent se méfier et cela augmente le chargement de l’e-mail. Privilégiez plutôt des liens externes

La Personnalisation

Aujourd’hui, les campagnes e-mailing deviennent de plus en plus personnalisées avec pour ambition de créer une réelle relation. Vos participants se sentiront alors privilégiés. L’intérêt étant d’augmenter votre taux d’ouverture d’e-mails. En effet, plus vos participants ouvriront vos e-mails moins vous aurez de chance que le logiciel anti-spam bloque vos campagnes e-mailing.

Pour ce faire, vous pouvez commencer par segmenter votre base de contacts grâce aux informations que vous possédez sur vos participants. Par exemple, si vous connaissez la ville dans laquelle vos participants habitent, vous pouvez leur proposer un de vos évènements près de chez eux. Ou encore, si vous connaissez leur âge, vous savez que les plus âgés regarderont leur e-mail davantage sur ordinateur que les plus jeunes. Ainsi, l’aspect esthétique de votre e-mail peut être modifié selon ce critère par exemple.

De plus, la personnalisation est aussi présente dans l’objet et le contenu du message. Par exemple, si la dernière visite de votre participant sur votre site de billetterie en ligne est lointaine, pourquoi ne pas mettre dans l’objet de votre e-mail “Paul, vous nous manquez !”. 

Le Désabonnement pour Eviter les Spams

Un point important, est de mettre en avant le boutondésabonnementdans vos campagnes e-mailing. Cela évitera que l’utilisateur ne vous signale comme “spam”. En effet, régulièrement, les utilisateurs recevant vos e-mails peuvent confondre “spam” et “désabonnement”. Cela est très problématique car si vous recevez souvent des alertes “spams”, le logiciel anti-spam risque de bloquer votre serveur ainsi que l’envoi de vos e-mails. Il est donc préférable que les utilisateurs qui ne sont pas intéressés par le contenu que vous leur adressez (et oui.. cela arrive malheureusement), se désabonnent. 

Anti-spam : le guide Wilout - Désabonnement

L’envoi de vos campagnes

Pour envoyer vos campagnes, il faut savoir quels sont vos destinataires. Ainsi, vous devez tenir à jour votre liste de destinataires en supprimant régulièrement les adresses électroniques obsolètes par exemple. En effet, les filtres anti-spam pénalisent un taux de délivrabilité faible.

De plus, si votre liste de contacts est peu importante selon vous, cela n’est pas grave. En effet, il vaut mieux peu de contacts mais de qualité que de nombreux contacts obsolètes. Beaucoup d’entreprises achètent des adresses e-mails sur internet. Cependant, ceci est une mauvaise idée car la pertinence des adresses fournies et le côté éthique sont discutables. Souvent, les adresses électroniques ne sont plus utilisées par le détenteur. Également, les personnes détenant ces adresses ne sont pas ciblées et donc, peuvent ne pas être intéressées par vos produits. Cela engendrera des résultats peu satisfaisants pour votre campagne e-mailing.

Par ailleurs, lorsqu’une personne s’abonne à votre newsletter ou vient d’acheter un de vos billets et qu’elle accepte en retour de recevoir vos e-mails, n’attendez pas longtemps pour la recontacter par e-mail. Sinon, cette dernière ne se souviendra plus s’être abonnée et pourra vous considérer comme du spam. Il est donc primordial pour vous de garder un lien régulier avec vos participants. 

Dernier conseil : testez vos campagnes e-mailing !

Pour finir n’oubliez pas de tester vos campagnes grâce à la méthode de l’A-B Testing ! Cette technique est souvent utilisée par les équipes Marketing de tout type de société. Elle consiste à envoyer à vos participants différentes campagnes d’e-mailing en ne faisant varier qu’un seul critère. Par exemple, le critère à modifier pourrait être l’objet de votre e-mail. L’intérêt pour vous est de savoir quel objet attise le plus la curiosité de vos participants.

Vous aurez alors deux versions de votre campagne e-mailing. Vous enverrez alors la version A à 5% de votre base par exemple et la version B à 5 % différent. Par la suite, vous choisirez d’envoyer au reste de votre base de contacts la campagne qui répond le mieux à vos objectifs  !

Attention, depuis la mise en place du RGPD , n’oubliez pas que le consentement de vos participants est primordial avant de pouvoir leur envoyer un e-mail !

Votre campagne e-mailing est fin prête. Mais, pour vous assurer une visibilité maximum, n’oubliez pas que Wilout vous propose d’intégrer votre billetterie en ligne sur votre site internet , si toutefois vous en possédez un ou bien vendre directement par le mini-site généré par Wilout. 

Anti-Spam : le Guide Wilout - AB Testing

Les Campagnes e-mailing n’ont maintenant plus de secret pour vous !